Test du scanner à diapositives Plustek Opticfilm 8100 : Mon avis complet

Si vous avez de nombreuses diapositives et que vous souhaitez les numériser en bonne qualité, alors vous êtes sûrement au bon endroit. Le scanner Plustek OpticFilm 8100  est considéré comme le meilleur des scanners amateurs. Il doit se rapprocher d’un traitement professionnel de l’image, pour nous permettre de récupérer des photos précises, bien détaillées et naturelles.

Je l’ai conservé 5 jours à la maison, et je dois déjà vous avouer que j’en ai profité pour numériser une nouvelle fois des clichés que j’avais déjà scannés, afin d’obtenir un meilleur résultat. Car oui, il n’y a pas photo entre ce modèle et des produits d’entrée de gamme. La qualité est nettement meilleure. Je vous dis tout dans ce test sur ce Plustek 8100 (disponible ici), avec mon avis détaillé en bas de page.

Déballage et présentation

Dés le déballage, on sent qu’on a à faire à du matériel semi-pro. Le scanner est une boite en plastique bleu, de 30 cm de long pour 12 cm de large et 11 cm de haut. La conception est très sérieuse, le scanner renvoie un bon sentiment de robustesse.

On découvre 3 boutons en façade qui nous permettront de contrôler la machine. Sous le scanner, des patins en caoutchouc lui assurent une bonne stabilité sur un bureau. On ne va pas parler de design, c’est une espèce de boite à chaussure, ou de petite tour d’ordinateur, ce n’est pas avec ça que vous revisiterez la décoration de votre bureau… Ce n’est évidemment pas le but recherché par ce type d’appareil.

Dans la boîte, on découvre deux supports, l’un pour les diapositives et l’autre pour les négatifs. Un câble USB et un câble secteur sont évidemment de la partie, et il y a même un adaptateur américain au cas où vous voyagerez avec votre scanner… Un petit sac de rangement est d’ailleurs fourni. C’est plutôt étonnant pour ce type de produit qui n’est pas nomade, mais on pourra au moins le ranger proprement et éviter qu’il ne prenne la poussière si on ne l’utilise pas pendant plusieurs mois. Enfin, on trouve les manuels et le CD d’installation du logiciel SilverFast.

 

plustek opticfilm 8100 avis

 

Une utilisation simple, mais un logiciel complet

Pour scanner nos premières diapositives, c’est réellement très simple. La première chose à faire sera d’installer le logiciel, c’est lui qui nous permet de faire fonctionner le scanner. On branche ensuite l’appareil sur secteur et on le relie à notre ordinateur. On utilise ensuite le support de notre choix, pour les diapositives ou pour les négatifs. La mise en place des diapos se fait très facilement, pour les négatifs, c’est toujours un peu plus délicat, mais il n’y a pas de problème particulier à noter.

Une fois en place dans le support, il suffit de glisser ce dernier dans la fente de droite, et de pousser jusqu’au premier cran, qui centre parfaitement la diapo. On peut lancer un scan rapide en appuyant sur le bouton Quick Scan, afin d’obtenir une numérisation à 3600 dpi. Si on souhaite une qualité maximale, alors on appuie sur le bouton IntelliScan et on a alors droit à une numérisation à 7200 dpi.

Pour un scan rapide, l’image apparaît sur le logiciel en moins de 5 secondes, alors qu’il en faut environ 7 ou 8 pour un scan complet à 7200 dpi. C’est plus lent qu’un modèle à simple capteur photo comme le Rollei PDF-S 340, mais la qualité est infiniment meilleure.

Le logiciel Silverfast s’adresse plus aux connaisseurs en photographie qu’aux amateurs. À première vue, ça semble plutôt compliqué, d’autant que tout est en anglais. Il sera donc nécessaire de se balader un peu et de faire des essais pour voir à quoi correspond chaque fonctionnalité. On va réellement pouvoir travailler nos images en jouant sur le contraste, sur les noirs et les blancs, mais aussi sur les couleurs. C’est vraiment très complet, et on prendra du plaisir à travailler l’image pour qu’elle soit aussi précise et naturelle que possible.

 

meilleur scanner diapo

 

Qualité de la numérisation

On se rapproche clairement d’un appareil professionnel et on retrouve donc une qualité assez similaire. Le grain est précis, on ne note pas de bruit ou d’aberration sur les clichés, le scanner remplit parfaitement son rôle.

Difficile d’être critique pour ce genre de produit qui fait exactement ce qu’on lui demande. Lorsque vous passerez vos photos sur grand-écran, il faudra vraiment vous avancer pour voir des pixels. Le grain est lisse, la définition excellente. Certains appareils offrant du 10 000 dpi ne travaillent pas aussi bien. C’est vraiment une très belle performance.

Le verdict : Mon avis sur le scanner Plusket OpticFilm 8100

Si vous cherchez le meilleur rapport qualité/prix possible pour un scanner plutôt haut de gamme et d’excellente qualité, alors vous êtes clairement au bon endroit. Ce Plusket OpticFilm 8100 est un superbe appareil, qui permet de scanner aussi bien les négatifs que les diapositives, avec une qualité de numérisation étonnante.

La qualité de fabrication est excellente, et le logiciel fourni est vraiment complet. On va pouvoir retoucher nos photos pour les rendre aussi belles et propres que possible, pour ne pas regretter notre vieux projecteur de diapositives.

Alors oui, le prix est un peu élevé, mais c’est réellement le prix de la qualité. Si vous avez beaucoup de diapositives, et que vous souhaitez un appareil permettant de retrouver une superbe qualité d’image, alors il ne faut pas hésiter. Si en revanche vous cherchez un produit moins cher et que la qualité n’est pas trop importante, alors un Ion Slides 2 PC pourra sûrement vous contenter.

 

Ma note
  • Qualité de fabrication
  • Simplicité d'utilisation
  • Qualité de numérisation
  • Rapport qualité/prix
4.9

En bref

J’aurais pur mettre la note maximale partout à ce scanner, mais le logiciel étant très complet, il faudra quelques heures pour bien le maîtriser. Pour le reste, c’est clairement un sans faute. La qualité de fabrication est remarquable, et la numérisation est diapositives est sublime. On se rapproche du travail d’un outil professionnel, à moins de 250 €, c’est une véritable prouesse !

News Reporter