Vous avez de nombreuses diapositives à la maison et vous souhaitez les trier ou tout simplement revoir quelques photos ? Vous avez donc besoin d’une visionneuse à diapositives. Ce petit appareil est idéal pour voir apparaître facilement les images, sans installer un projecteur et le grand écran blanc qui va avec.

Je vous propose donc une sélection des meilleures visionneuses de diapositives disponibles sur le marché, et je vous explique comment elles fonctionnent et comment les utiliser.

Les meilleures visionneuses de diapositives en 2021

Kodak 35 mm RODESV25 : Meilleure visionneuse en 2021 !

kodak 35mmUn peu plus chère que ses concurrentes ci-dessous, la visionneuses à diapositives Kodak est probablement aussi la plus efficace. On place les diapos dans son dos, on visionne, et on actionne la tirette pour faire tomber dans diapo dans le bac frontal. Elle fonctionne à pile et donc on peut l’utiliser partout sans devoir la brancher.

Sa force vient de son éclairage, plus puissant que celui de ses concurrentes et on pourra changer les LED facilement si elles viennent à tomber en panne dans quelques années. Ça éclaire suffisamment pour une bonne lisibilité, même dans une pièce lumineuse, vous n’aurez pas besoin de vous mettre dans le noir. Le grossissement est x3, comme la plupart des visionneuses, ce qui est largement suffisant pour regarder une image, et faire le tri dans nos cartons.

Pour le prix, on aurait quand même apprécié des matériaux un peu plus robuste. Ça reste du plastique assez basique, mais l’assemblage est cela dit sérieux, la loupe est solide et les mécanismes également. C’est un équipement sûr, qui séduit déjà de nombreux amateurs de diapos.

Visionneuse DIGITNOW! : Une concurrente sérieuse

digitnow diapo visionneuseCette visionneuse DIGITNOW! se place dans une gamme de prix un peu plus basse, mais elle répond plutôt bien à toutes nos attentes. La conception est plutôt sérieuse, en tout cas similaire au modèle Kodak cité plus haut. On place les diapos facilement à l’intérieur, et on les fait tomber dans le bac tout aussi simplement après visionnage.

Elle fonctionna à piles ou sur secteur. C’est plutôt bien d’avoir le choix, c’est une des seules visionneuses qui permet ça. On peut donc l’utiliser en la branchant la plupart du temps, pour économiser nos piles et si on souhaite travailler dans une autre pièce, les piles prendront le relai.

C’est toujours un grossissement x3, efficace, sans déformement. L’éclairage est très correct, même si on aura un peu de mal dans une pièce très éclairé à voir correctement l’image. Il faudra tirer les rideaux et se mettre un peu dans la pénombre pour avoir un visionnage plus confortable, mais c’est le cas aussi des modèles que je présente plus bas. Quoi qu’il en soit, c’est un équipement efficace et fiable, à un prix très correct.

Kaiser Diascop 4 : Une valeur sûre

kaiser fototechnik 2006Cette visionneuse propose un petit support pour déposer plusieurs diapositives en même temps. On les fera défiler une à une facilement en utilisant la petite poignée sur le côté de l’appareil. Elle doit obligatoirement se brancher en USB à un ordinateur, ou sur secteur à l’aide d’un adaptateur. Dés qu’elle est branchée, la lampe s’allume à l’intérieur.

Le grossissement est x 3. C’est suffisant pour rendre la diapositive suffisamment visible. La loupe fonctionne très bien et elle ne déforme pas du tout l’image, que ce soit au centre ou sur les côtés. La lampe est suffisamment puissante pour voir la photo même dans une pièce éclairée.

Pour le prix, c’est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle. On l’apprécie pour son fonctionnement sans piles, et le câble est assez long pour ne pas être dérangeant. Elle s’utilise très simplement, et la qualité de visionnage est vraiment satisfaisante. Si vous cherchez une bonne visionneuse à diapos, pas trop chère et performante, alors foncez sur cette Kasier Diascop 4.

Kaiser Diascop 3 : Encore plus pratique

kaiser ka2005Cette visionneuse reprend les traits et les qualités de sa grande sœur ci-dessus. Elle possède elle aussi un réservoir pour pouvoir visionner plusieurs diapositives en usant simplement de la petite poignée sur la droite. La véritable différence vient de la lampe qui fonctionne ici à l’aide de piles. La visionneuse est donc sans fil, ce qui est plutôt pratique, mais il faudra remplacer les batteries de temps en temps. L’autonomie est toutefois très longue et vous pourrez visionner des milliers de diapos avant de changer les piles.

Le grossissement x 3 est toujours le même, et c’est une loupe identique qui est utilisée. Là encore, il n’y a aucune aberration qui vient déformer l’image, c’est vraiment ce qui fait la force de cette visionneuse.

La lampe est puissante, peut-être légèrement moins qu’avec le branchement sur secteur du modèle au-dessus. Cependant, on peut sans problème regarder les diapos dans une pièce illuminée. Bien sûr, l’image et ses couleurs apparaîtront mieux dans un lieu plus sombre. Ce modèle est plus cher, mais tout de même plus pratique à utiliser.

Une visionneuse de diapos, c’est quoi ?

Il s’agit d’un petit appareil, qui va nous permettre de visionner seul et rapidement, des diapositives. Le système est très simple. On place la diapositive devant une lampe, et au-dessus, on trouve une loupe qui agrandit l’image. Ainsi, pas besoin de forcer sur nos yeux pour essayer de reconnaître les visages ou les lieux.

Pourquoi utiliser une visionneuse de diapositives ?

À l’origine, la visionneuse permettait de faire le tri parmi les diapos, pour les ranger dans le bon ordre dans les rouleaux ou les racks prévus à cet effet. C’est un outil pratique, et c’est alors plus simple que de tout visionner directement sur le projecteur. Une fois bien rangée, et mise dans le bon sens, il suffisait d’insérer le rack dans le projecteur et de lancer le visionnage.

Aujourd’hui, on peut toujours utiliser la visionneuse ainsi, mais beaucoup n’ont plus de projecteur fonctionnel à utiliser. Du coup, on utilise ce type de matériel pour simplement faire du tri, parfois avant de jeter. On a parfois une quantité impressionnante de diapos, et il va falloir s’en séparer. Toutefois, certaines ont une valeur sentimentale pour vous, et vous souhaitez les conserver. Il va falloir les retrouver parmi les centaines ou les milliers de clichés. La visionneuse est alors parfaite pour ça.

On va également se servir de la visionneuse pour choisir les photos que l’on souhaite numériser, avant de placer nos racks de diapos au grenier. Au lieu de les passer une par une dans le scanner, on gagnera du temps à vérifier celles qui sont en bon état, et celles que l’on souhaite vraiment conserver dans notre ordinateur.

Comment choisir une visionneuse à diapositives ?

Il y a deux critères réellement essentiels pour l’achat d’une visionneuse à diapositives. Le premier est la qualité de la lampe. Elle doit être assez puissante pour éclairer correctement les diapositives. On pourra cela dit la remplacer facilement, si elle vient à griller ou si elle ne se montre pas assez puissante.

Le deuxième point important est évidemment la loupe. Je conseille au minimum un grossissement x3, en dessous, on ne voit pas vraiment une grande différence avec l’original. Bien sûr, la loupe doit grossir efficacement, mais elle ne doit pas déformer l’image. Là il n’y a pas de secret, il faut se tourner vers un fabricant sérieux. On trouve des visionneuses à moins de 15 €, mais on comprend dès la mise en place de la première diapos qu’elle nous ne sera d’aucune utilité.

Ensuite, il y a le confort d’utilisation. Certaines visionneuses fonctionnent avec une unique fente dans laquelle on place la diapositive. On change et on replace une par une les diapos, ce n’est pas forcément très pratique, mais souvent suffisant pour bon nombre d’utilisateurs. Personnellement, j’aime bien avoir un petit réservoir pour déposer au moins 5 ou 6 diapos à la fois, le visionnage va alors bien plus vite.

L’entretien d’une visionneuse à diapositives

L’entretien de ce type de matériel est réellement très rapide. Il faudra simplement nettoyer la lampe ou bien la partie où l’on pose la diapositive. On passera également un coup de chiffon propre sur la lentille de la loupe. Il n’y a rien de plus à faire.